logologo
27
DéC.
2014

Grenoble, deuxième ville anglophone en France

Learn English with Speak English CenterLa ville de Grenoble …. la seconde plus grande communauté anglo-saxonne de France, juste après Paris.

Avec une population s’élevant à 675 122 habitants (statistiques de 2011), Grenoble est la onzième agglomération la plus peuplée de France après Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lyon et Strasbourg.  Environ 10.000 grenoblois sont originaires de pays anglophones. Mais qu’est-ce qui les attire tant à Grenoble ?

Beaucoup de ces américains, britanniques, australiens, etc. n’y prévoient au départ qu’un séjour éphémère avant de retourner chez eux. Mais les montagnes, les sports et la qualité de vie en général les poussent à s’y installer. Certains choisissent de placer leurs enfants à l’école internationale, la « Cité scolaire internationale », afin qu’ils maintiennent un bon niveau d’anglais. Quant à l’ «  American School of Grenoble », elle présente une alternative au système scolaire traditionnel pour ceux qui veulent des matières générales enseignées en anglais. Grâce à des associations comme Open House, ces anglo-saxons n’ont aucun mal à organiser des évènements et à rencontrer d’autres familles anglophones. La plupart vient à Grenoble pour travailler dans des grandes entreprises comme Hewlett-Packard, ST Microelectronics et Schneider.

rp_Grenoble-300x225.jpgGrenoble, capitale des Alpes, est la cinquième ville la plus inventive au monde selon le célèbre magazine américain Forbes. Pôle scientifique majeur, elle est considérée comme une ville à la pointe des  biotechnologies et nouvelles technologies, en particulier dans le domaine énergétique. Grenoble est ainsi partenaire de « Silicon Europe » et elle est reconnue pour sa « triade de l’innovation » grâce à des relations étroites avec la recherche, l’éducation et l’industrie. Cette triade a donné naissance à de nombreuses découvertes capitales dans les sciences et la technologie. La toute récente construction d’un campus innovant nommé GIANT (Grenoble Innovation for Advanced New Technologies) qui rassemble des instituts de recherche, des universités et des entreprises contribue également à l’image de Grenoble en tant que pôle scientifique et technologique de premier plan.

L’université de Grenoble a été initialement créée en 1339 et en 1968, certains de ses bâtiments ont été transférés  près du centre nucléaire.

L’université est désormais divisée en quatre institutions qui se partagent les 186 hectares du campus :

  • Grenoble I – Université Joseph Fourier (sciences, santé et technologies)
  • Grenoble II – Université Pierre Mendès-France (sciences humaines et sociales, économie et droit)
  • Grenoble III – Université Stendhal (langues et cultures étrangères, littérature, science du langage et de la communication, arts du spectacle)
  • Grenoble INP (Institut Polytechnique de Grenoble) qui regroupe différentes écoles d’ingénieur.

Parallèlement, la ville abrite « Grenoble Ecole de Management » (spécialisée dans le management et l’administration des entreprises).

Grenoble est désormais considérée comme un pôle universitaire majeur de plus de 60.000 étudiants, dont 16% venant de l’international.

Avec une telle diversité de disciplines universitaires, sa renommée scientifique et technologique, ainsi que les magnifiques montagnes qui l’entourent, Grenoble est sans nul doute une ville de choix où il fait bon vivre et travailler pour les anglophones venus s’y installer.

Mais cette large communauté anglo-saxonne implantée à Grenoble amène-t-elle ses habitants à parler davantage la langue de Shakespeare que dans les autres communes françaises ? « Telle est la question »…

Comments

comments